Le château de Bonneval, Victorious a tots lous azars*

sculpture lion chateau Sculpture de lion sur la terrasse au devant de la façade, XVIIIe siècle. Photo : Les Ardents Éditeurs.

Par Lison Gevers

Girouettes qui semblent vouloir atteindre les nuages, tours qui dépassent des arbres du parc, lions imposants sculptés qui semblent veiller sur le manoir, le promeneur curieux ou le passionné d’histoire ne pourra pas manquer le château de Bonneval, situé dans le Limousin.

Splendeurs de Bonneval, un ouvrage réalisé par Christian Rémy, agrégé de l’université et docteur en histoire médiévale, retrace l’histoire de ce château qui est resté sept siècles durant entre les mains de la même lignée. Il a plongé au cœur des 25 mètres d’archives privées du domaine pour retracer l’incroyable histoire de Bonneval. Une documentation rare qui le faisait rêver, une mine d’or pour un historien passionné.

 

archives château

Chartrier du château qui contient 164 cartons d’archives. Photo : Les Ardents Éditeurs.

 

Le château est l’expression d’une domination sociale et un moyen de communication permettant à ses possesseurs d’afficher leur suprématie. Il permet à un groupe familial de partager la conscience d’avoir le même sang. Mais il incarne aussi l’enracinement d’un nom dans un territoire. Celui-ci renferme une histoire particulière, une culture de la transmission, des archives et du mobilier de générations qui se sont succédées. Il est traité sous toutes les coutures, rien n’échappe à l’œil du spécialiste des châteaux et de l’aristocratie. Reflet politique, économique, social, culturel, ou encore artistique d’une époque, c’est un véritable bond dans le passé pour le lecteur qui découvre au fil des pages des photographies de grande qualité sur cette part parfois oubliée de l’histoire.

 

chateau bonneval chevaux

Gravure du château de Bonneval au xixe siècle, dessiné par Léonard Albert (1792–1875) et gravé par Étienne Mantoux (1768–1839), 1827.

 

chateau bonneval parc

Vue ancienne du château de Bonneval depuis le nord-est par Henri Paguenaud (1874–1960), vers 1905–1910. Collection Amis du château de Bonneval.

 

chateau parc

Vue d’ensemble du château de Bonneval depuis le sud-est. Photo : Les Ardents Éditeurs.

 

vue aerienne chateau bourg

Vue aérienne prise par drone depuis le nord. Photo : Géraud et Marta de Bonneval.

 

Le château se compose d’une galerie intérieure supportée par des arceaux, une chapelle gothique, de vastes appartements, de donjons. Il mélange par exemple un style néo-gothique, un goût italianisant en vogue à la cour au début du xvie siècle et un esprit anglais lors des différentes restaurations. L’intérieur des lieux est tout aussi impressionnant que son aspect extérieur : grands escaliers, portes Renaissance d’origine allemande ornementées de figures de saints, tapisseries remarquables, peintures, cheminées qui intègrent des boiseries anciennes, mobilier de l’époque de Louis XIII ou encore porcelaine de la fabrique de Bonneval. Celle-ci est aussi appelée «Manufacture de Coussac-Bonneval» et les productions attribuables avec certitude à cette fabrique sont encore peu nombreuses, souvent confondues avec des «porcelaines de Paris». Le plus souvent produites en blanc, parfois dorées à Limoges, les porcelaines de Bonneval qui étaient essentiellement des objets de table, partaient à Paris pour y recevoir leurs décors. La réputation des Porcelaines de Coussac-Bonneval demeure grâce à un réseau de dépositaires à Paris, Limoges et Bordeaux. La manufacture cesse son activité vers 1838.

 

boiserie cheminée

Dans le “Salon de Diane”, une imposante boiserie de cheminée intègre des éléments Renaissance dont un bandeau de lit provenant du mobilier de Diane de Poitiers au château d’Anet. Photo : Les Ardents Éditeurs.

 

Grand salon château

Le Grand salon est la pièce principale du château, aménagée au XVIIIe siècle après le remaniement de la façade occidentale. Commencée sous Louis XVI, la décoration est achevée après la Révolution. Photo : Les Ardents Éditeurs.

 

chambre du roi

Au deuxième étage, la “Chambre du roi” occupe le centre de l’aile nord. Photo : Les Ardents Éditeurs.

 

Grande tasse à café en porcelaine

Manufacture de Coussac-Bonneval, détail de deux “génieux coupes”, porcelaine dure vers 1827–1830. Ces grandes tasses à café correspondent au numéro 10 du catalogue de la fabrique de Bonneval. Photo : Les Ardents Éditeurs.

L’ouvrage aborde la généalogie des Bonneval, les rivalités de succession et les tensions religieuses de l’époque, la guerre durant le Grand Siècle (xviisiècle), les différentes restaurations qu’a connu le château : attesté à partir du xive siècle, entièrement rebâti autour de 1500, modifié au xviiie siècle, restauré au début du xixe siècle puis encore au début du xxe siècle. Les Bonneval ont, à chaque génération, été très engagés dans la carrière militaire, depuis les campagnes du roi pour la reconquête de la Guyenne à la fin de la guerre de Cent Ans, les campagnes d’Italie sous la Renaissance, les champs de bataille européens de la constitution du pré carré aux xviie-xviiie siècles, les guerres napoléoniennes jusqu’à l’engagement aux côtés du général de Gaulle. Le métier des armes et l’importance de servir sont deux vertus nobiliaires qui expliquent l’importance de la notion d’honneur chez cette famille.

Le château de Bonneval est le reflet de la permanence du devoir patrimonial et est l’un des rares à être meublé, habité et visitable dans la région. «Le château n’est pas juste une belle maison, il est multiforme et articule l’histoire d’une famille, d’un lieu et d’un territoire».

 

Splendeurs de Bonneval, Destins croisés d’un château et d’une famille, de Christian Rémy, Les Ardents Éditeurs, 112 p., 23 €

couverture du livre

Couverture du livre de Christian Rémy.

*Devise de la famille de Bonneval, “Victorieux contre tous les dangers”

cartouche lion pierre calcaire

Le cartouche de style gothique flamboyant sur la façade de la tour-porte abrite la devise de la famille Bonneval. Photo : Christian Rémy.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.