Gaëtan Bernoville et P. Pingault

Vue de Poitiers. Photo Marc Deneyer

Par Grégory Vouhé

La tentative d’épuisement est vaine. Innombrables sont les auteurs parlant de Poitiers. Citons encore La Société du Sacré-Cœur de Jésus de Gaëtan Bernoville (Grasset, 1940) : « De quelle belle et fière façon campe cette ville universitaire sur les collines aux allures de falaises ! Demeures de noblesse, églises insignes, couvents taciturnes, collèges opulents, tout cela, plein de sens et chargé d’histoire, mi-dressé, au-dessus d’une de nos plus belles campagnes, à l’extrême sud du pays de Loire, au seuil du Midi bourdonnant. D’où je ne sais quel charme composite et subtil dont le songe s’enchante sans vivacité, mais sans mélancholie, je ne sais quel parfum d’un passé que la vie anime et qui est précisément concentré, comme en une cassolette, dans la maison des Feuillants. […] Au delà, le parc dévale vers une vaste prairie où le Clain fait glisser silencieusement ses eaux lentes sur un fond d’herbe. Puis c’est brusquement la ligne des collines, abruptes et rocheuses comme des falaises. Paysage à la fois déployé et contenu, riant et grave, plein de confidences et de voix, éminemment fait pour retenir et envelopper les monastères, les couvents, les vieilles demeures où la France d’autrefois persiste. »

Essai topographique

Dans son Essai topographique sur la ville de Poitiers (1824), P. Pingault s’intéresse notamment aux habitants : « Les Poitevins, en général, ont des mœurs très douces ; ils sont sensibles, bons, dociles, très attachés aux usages qu’ils tiennent de leurs pères et mères, et se prêtent difficilement à les changer. […] On leur a reproché d’être inertes, insoucians : il est vrai qu’il ne règne pas parmi eux toute l’activité des villes de commerce ; cependant on voit augmenter le nombre et le succès des commerçants. Quant aux manufactures, leurs produits ne sont pas considérables ; une nouvelle manufacture de drap, des bonneteries, des toiles, des étoffes, des mégisseries, des tanneries et des poteries en font les principaux objets. A Saint-Benoît, près Poitiers, il existe une fabrique de papiers. L’habitant est ami des sciences, de l’étude ; aussi beaucoup de gens distingués y brillent par leur mérite et leurs talens ; aussi ont-ils établi une Société d’agriculture, célèbre par ses mémoires, conjointement avec l’Athénée ; une Société d’émulation, dont les séances sont pour le moment suspendues […]

Poitiers est groupé sur le sommet d’une colline tournée vers le nord : à l’est de cette colline coule le Clain, qui prend sa source à Jesse, près de Confolens, et à l’ouest la petite rivière de la Boivre promène doucement ses eaux pour aller se réunir au Clain vers le nord de la ville. […]

Suivant le rapport de M. l’Apparent, préfet du département de la Vienne, dans une description générale qu’il a faite de ce département, la ville de Poitiers contient quatre mille cinq cent quarente-six feux1 ; mais les nouvelles maisons qui s’élèvent tous les jours dans son enceinte en ont augmenté le nombre et embellissent cette ville, autrefois si mal bâtie. Ses rues, dont on renouvelle le pavé, qui étoit très mauvais, malgré l’alignement qu’on a soin de prendre pour les maisons qu’on rebâtit, et malgré le nivellement qu’on s’efforce d’y établir, en général n’en sont pas moins sinueuses et ont presque partout une pente assez sensible, surtout aux parties orientale et occidentale ; mais elles sont, en général, larges et belles dans la partie supérieure de la ville, où demeure la classe aisée de la société ; les maisons y sont bien bâties, presque toutes en pierres de taille, et ont d’un à trois étages sur le rez-de-chaussée, tandis que les anciennes de la basse ville sont en bois et n’ont qu’un ou deux étages. »

  1. Feu : un ménage, une famille.

Qu’a donc Los Angeles de plus que Poitiers ?, dir. A. Quella-Villéger et J.-P. Bouchon, Atlantique éditions de l’Actualité Nouvelle-Aquitaine, 812 p., 28 €

This post is a part 4 of Qu’a donc Los Angeles de plus que Poitiers ? post series. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*