Éric Kocher-Marboeuf — Le mystère angoumoisin

Éric Kocher-Marboeuf, maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Poitiers. Photo Eva Avril.

Par Héloïse Morel

François Mitterrand a‑t-il vécu à Angoulême ? L’historien Éric Kocher-Marbœuf se questionne… Pas de traces dans les biographies sur Mitterrand. Lors de la matinée du jeudi 30 mars, dernier jour du colloque de l’université de Poitiers sur le rapport du socialiste aux territoires, Michel Cantal-Dupart évoque, non sans émotions, les premières années de vie de Mitterrand : «De 1916 à 1919, il a vécu dans la gare d’Angoulême. Chaque fois que j’y vais, je regarde l’appartement de la gare.» L’origine du souvenir est confuse. L’historien le souligne l’après-midi, a‑t-il vécu sans sa mère ? Peu probable… «Il emménage à l’âge de trois ans au numéro 22 rue Abel Guy à Jarnac

Gilbert Mitterrand tranche sur ce mystère. Non, François Mitterrand n’a pas passé ses trois premières années dans la gare d’Angoulême. Il était à Jarnac. Mystère élucidé pour qui souhaiterait écrire une nouvelle biographie !

Voir l’article paru dans L’Actualité n° 112, p. 41, «Du pèlerinage présidentiel» avec Éric Kocher-Marboeuf.

This post is a part 18 of François Mitterrand et les territoires post series. 
A propos de Héloïse Morel
Rédactrice à L'Actualité Nouvelle-Aquitaine. Coordinatrice du pôle Sciences et société, histoire des sciences de l'Espace Mendès France.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.