Jean-Paul Demoule – L’archéologie préventive

Jean-Paul Demoule, professeur émérite de protohistoire européenne à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, a participé à l’élaboration de la loi française sur l’archéologie préventive et à la création de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), qu’il a présidé de 2001 à 2008. L’instauration de l’archéologie préventive fut et demeure complexe. Les grands aménageurs du BTP parviennent à répercuter son coût et ne s’y opposent pas frontalement, mais les élus au contraire la trouvent souvent illégitime. Des sociétés privées d’archéologie se sont donc montées et se font concurrence de prix bas et de travail vite fait. À quoi bon privilégier la qualité de l’archéologie, pour qui veut construire ?

Jean-Paul Demoule trouve l’archéologie délaissée, même évincée des programmes de l’Éducation nationale. On ne cherche pas trop à expliquer comment les civilisations et leurs systèmes de pouvoir se sont mises en place. L’école commence avec les civilisations antiques. Pourtant le public se passionne pour l’archéologie, visitent les chantiers quand on les leur ouvre. C’est une manière d’habiter son territoire, quelles que soient ses propres origines.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.