Entretiens avec Anne-Laure Ollivier

Dans le cadre du colloque organisé par l’université de Poitiers sur François Mitterrand et les territoires, les 29 et 30 mars 2017 à l’Espace Mendès, trois vidéos ont été réalisées avec l’historienne Anne-Laure Ollivier. Co-organisatrice du colloque et professeure en classes préparatoires au lycée Camille-Guérin à Poitiers, elle est l’auteure d’une thèse sur Gaston Defferre : un socialiste face au pouvoir, de Marseille à l’élection présidentielle de 1969, soutenue en 2011.

Dans les vidéos, elle présente le rôle de Gaston Defferre (1910–1986) dans l’ascension au pouvoir de François Mitterrand, mais également dans la mise en place des lois de décentralisation et enfin, sur les réactions de la droite à ces lois.

Compléments aux articles issus du colloque, ces vidéos permettent d’appréhender la complexité des lois de décentralisation ainsi que des relations entre Mitterrand et Defferre qui fut ministre à deux reprises sous Mitterrand : de 1981 à 1984, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation et, de 1984 à 1986, ministre du Plan et de l’Aménagement du territoire.

L’historienne Anne-Laure Ollivier évoque le parcours politique de Gaston Defferre aux côtés de François Mitterrand qui commence par une rivalité lors des élections présidentielles de 1965 pour s’accorder vers une union suite aux élections présidentielles de 1969 où Gaston Defferre réalise 5 %. Defferre devient alors un soutien indispensable.

Elle revient sur le rôle central de Gaston Defferre dans la politique de la décentralisation. Elle insiste sur l’importance de l’expérience de parlementaire de Defferre qui permit de mener les jeux de négociations avant le vote des lois de décentralisation.

Elle analyse la façon dont la droite a bénéficié des lois de décentralisation mises en place par le gouvernement socialiste de Pierre Mauroy. Nonobstant l’idée centrale de la décentralisation, portée par les socialistes, comme levier de pouvoir par et pour les citoyens, les élections législatives de 1982, les cantonales de 1982 et les municipales de 1983 furent remportées par la droite.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.