Entretien avec Dominique Saitta

Dominique Saitta, consultant indépendant, cofondateur du réseau Santé et qualité de vie au travail SQVT-Nouvelle Aquitaine.

Dominique Saitta, consultant indépendant, fait partie de ceux qui ont créé le réseau Santé et qualité de vie au travail SQVT-Nouvelle Aquitaine, en 2011 à l’occasion de la journée mondiale de la santé au travail. Cette année est marquée par les suicides en entreprise : Renault, France Télécom et d’autres géants sont concernés. Face au phénomène, beaucoup de textes s’imposent aux entreprises, leur donnant des contraintes de négociation, de plans d’action. Le travail est perçu comme mauvais pour la santé. Toutefois à l’occasion d’une conférence avec un syndicaliste de France Télécom on constate qu’un salarié à deux fois moins de risque de suicide qu’une personne inactive : le travail serait donc bon pour la santé.

Partant de ce constat, SQVT-Nouvelle Aquitaine se crée, avec l’envie d’aborder le sujet de façon positive. Ce réseau regroupe des entreprises, des acteurs institutionnels, des universitaires, des juristes, psychologues et autres praticiens de santé, ainsi que tous les organismes pouvant apporter des informations ou un support aux entreprises. Le but du réseau est de mettre ces différents acteurs en relation. C’est le croisement de leurs expériences qui, premièrement, les rassure mutuellement, car ils constatent qu’ils se confrontent souvent aux mêmes problématiques ; deuxièmement, leur permet d’apprendre les uns des autres.

Le respect des règles de santé et sécurité, y compris la pratique sportive, contribue largement au bien-être au travail. En s’inspirant des normes québécoises qui considèrent l’activité physique et sportive comme habitude de vie, il a semblé naturel d’ajouter le sport aux variables du bien-être en entreprise. Bien que le noyau du réseau soit principalement constitué des entreprises qui expérimentent et échangent entre elles, l’apport des universités est important. Elles interviennent au sein des groupes de travail et apportent leurs expertises.

L’un de ces groupes travaille sur les incivilités numériques et notamment sur la notion de droit à la déconnexion. Les outils d’aujourd’hui créent une perméabilité entre vie professionnelle et privée. Les normes étant différentes pour chacun, il faut trouver un juste milieu entre souplesse d’utilisation et invasion dans la vie privée.

Sport, santé et qualité de vie au travail — Dominique Saitta.

 

This post is a part 7 of Sport, santé et qualité de vie au travail post series.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.