Entretien avec Alain Persuy

Vignette portrait Alain Persuy

Forestier et écologue, Alain Persuy parle des enjeux qui entourent les forêts et leur exploitation énergétique. Bien que le bois‐énergie pollue moins que le pétrole, il engendre des problèmes liés à la biodiversité des forêts. Il faut donc réfléchir et ne pas se précipiter vers une énergie qui semble « propre » sans se soucier de la biodiversité et de la fertilité des sols. Les monocultures sont des forêts fragiles. [1:58min] Composées d’une seule essence, elles sont en danger de mort en cas d’invasion parasitaire, d’accident climatique ou d’incendie. « La forêt ne peut être résiliante si elle est composée d’une seule essence », c’est pourquoi Alain Persuy préconise de « faire le plein d’essences » : avoir un maximum de variétés d’arbres sur une même forêt.

Alain Persuy nous parle du paradoxe de l’économie forestière mondiale [3:19min], en citant deux exemples. Le commerce de bois Franco‐Russe et d’Angleterre dont le taux de boisement est de 9 %  mais qui possède pourtant la plus grosse centrale au monde de chaleur et électricité. « Le bilan carbone et les conséquences en terme de déforestation de ce commerce du bois sont aberrants. » Dans ce cycle, le citoyen possède un pouvoir considérable, celui de ses achats [5:10min]. Sa force se trouve dans l’attention qu’il porte à la façon dont il consomme le bois, à sa provenance, aux labels, etc.

Sensibiliser les propriétaires à la protection des forêts est difficile à cause du morcellement extrême de la propriété privée forestière en France [6:29min]. 30 % des forêts sont publiques, 70 % sont privées. Paradoxalement, si le morcellement rend difficile l’exploitation économique et la protection, il permet une grande biodiversité involontaire.

Entretien vidéo réalisé lors de la venue du mouvement citoyen d’Alternatiba à Poitiers, dans le parc de Blossac.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.