Bernard Andrieu – Du bronzage au sadomasochisme

Bernard Andrieu, professeur de philosophie, UFR Staps, université Paris-Descartes.

Bernard Andrieu est professeur de philosophie à l’UFR Staps de l’université Paris-Descartes. Il travaille depuis plusieurs années sur les expériences involontaires du corps, à travers la question : quelle perception le sujet a‑t-il de son corps ? Et à quelles sensations accède-t-il ? Avec plusieurs thématiques de recherche telles que la bande dessinée sadomasochiste, le corps du terroriste, il explore les techniques corporelles, la façon dont le sujet se représente son corps. Ces sujets dispersés ont comme point de convergence l’expérience de soi. Ainsi, il aborde le bronzage comme transformation du corps en surface, jusqu’aux prothèses bioniques des personnes amputées et à la transformation interne (terrorisme, sadomasochisme).

Dans un second entretien, Bernard Andrieu développe la façon dont il a pensé le concept de l’émersion. En référence à Jules Verne dans L’Île mystérieuse : quand l’île émerse et remonte involontairement à la surface. Se pose alors en termes philosophiques ce principe de remontée à la surface (par l’étude de l’orgasme, du bronzage) : Ce qui remonte, est-ce le sujet qui le produit ? Qu’est-ce qu’il en perçoit ? Comment y accède-t-il ? Dans l’émersion, il y a la disparition. Dans son étude sur la bande dessinée sadomasochiste, il s’intéresse au transgender, à l’intersexe et ce que cela implique de se mettre dans ces dispositifs pour faire émerger autre chose de soi. Cela s’accompagne de la perte de contrôle, de l’involontaire. Le philosophe reprend Michel Foucault qui a étudié le contrôle et son maintien dans les sociétés.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.