André Delpuech — Les massues Tupinambas

André Delpuech, archéologue et directeur du musée de l’Homme à Paris. André Delpuech est archéologue et directeur du musée de l’Homme à Paris.

André Delpuech est archéologue et directeur du musée de l’Homme à Paris. À la découverte du Brésil, au début du XVIe siècle, des échanges commerciaux se mettent en place notamment pour récupérer le bois rouge caractéristique de cette région. Les Tupinambas, originaires de la baie de Rio, attirent la curiosité des Européens, notamment pour leur pratique du cannibalisme. Après avoir combattu, les ennemis capturés au combat sont tués et mangés. Ce rituel très symbolique permettait de récupérer la force de l’ennemi. Des Tupinambas sont invités en Europe et avec eux de nombreux objets sont rapportés, dont les casse-tête qui servaient aux rituels cannibales. Aujourd’hui les collections muséales en comptent quelques spécimens. C’est une arme très symbolique accompagnée d’ornements comme des capes de plumes, elle ne sert qu’au moment des rituels.

André Delpuech est intervenu lors de la journée d’étude Les armes dans les cabinets de curiosités organisée à l’Espace Mendès France le 11 mars 2020. Avec Stéphen Rostain et Benoit Roux, ils ont proposé une intervention commune sur le casse-tête, arme caractéristique des Amérindiens.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.