Olivier Renaudeau — Les armures au Moyen Âge

Olivier Renaudeau Olivier Renaudeau est conservateur du patrimoine au musée de l’armée à Paris.

Olivier Renaudeau est conservateur du patrimoine au musée de l’armée à Paris, il est responsable du département ancien (armes et armures).

Pour étudier la période du Moyen Âge, il y a assez peu de textes, l’iconographie occupe donc une grande place. Olivier Renaudeau s’est particulièrement intéressé aux représentations situées sur les bâtiments de l’époque romane (Xe-XIIe siècles), comme les guerriers galopant sur la façade de la cathédrale d’Angoulême.

Concernant les représentations cinématographiques de cette époque, «l’équipement militaire est un domaine sacrifié». Anachronismes, ajout d’uniforme pour clarifier qui appartient à quel camp, matériel bringuebalant… Le chercheur ne manque pas d’exemples pour préciser ses propos, à l’instar de la bataille d’Azincourt opposant la chevalerie française aux archers anglais. «Les transcriptions cinématographiques ne rendent pas compte du véritable massacre qui a eu lieu.» Les six mille archers peuvent chacun décocher environ 10 flèches à la minute, cette force de frappe est très difficile à représenter.

Olivier Renaudeau est intervenu lors de la journée d’étude Les armes dans les cabinets de curiosités organisée à l’Espace Mendès France le 11 mars 2020. Sa présentation portait sur les armures du château d’Ambras.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.