52 pages — 5,5 €

N°112 — avril, mai, juin 2016

Édito

Il n’y a pas la science mais des scientifiques. Non seulement ils explicitent leurs travaux mais ils savent également étayer leur point de vue sur les faits, les phénomènes et les événements. Pourquoi l’Unesco a-t-elle classé au patrimoine culturel immatériel de l’humanité les ostensions limousines ? Ce sont des universitaires qui nous aident à comprendre ce qui peut sembler paradoxal, voire incongru. En effet, comment une manifestation religieuse issue du Moyen Âge peut-elle devenir un marqueur identitaire très fort dans une région historiquement ancrée à gauche ? Ce dossier, brillamment illustré par Benoît Hamet, en montre tous les ressorts.
Comme le rappelle michel Brunet, la recherche est très souvent liée à une aventure humaine qui ne transparaît pas forcément dans les publications scientifiques.
Les tempêtes de 1999 et ensuite de Xynthia en 2010 sont des ruptures majeures qui ont mis en évidence les vulnérabilités des territoires. Chez des historiens ce fut aussi un moteur pour développer de nouvelles méthodes qui sont décrites dans le dossier à travers les témoignages d’Emmanuel Garnier, Thierry Sauzeau et Pierre Caillosse. C’est la science en train de se faire, dans une dimension de service collectif.
Plus que jamais, les temps qui viennent nécessitent de valoriser ces démarches.
Si le témoignage des scientifiques est essentiel par son exigence intellectuelle, il n’est reste pas moins qu’un travail permanent reste à faire sur les représentations. illustrer des propos de manière pertinente participe de l’évolution de ces représentations. À ce titre, la mobilisation régulière d’acteurs du pôle image d’Angoulême nous est précieuse.
Reste à vous donner un conseil : lire cette édition en dégustant un creusois…

Didier Moreau

En couverture, abeille domestique. Photographie de Christian Slagmulder, INRA.

Sommaire

4 Recherche, culture, routes, saveurs

16 Olivier Crépin, transmédiatique
Olivier Crepin, auteur, éditeur alternatif à Angoulême, titulaire d’un master bande dessinée, explore la pratique et la théorie du médium. Son travail de thèse porte sur la transmutation du roman graphique en récit transmédia.

18 Emmanuel Garnier, historien opérationnel
Selon Emmanuel Garnier, l’historien contribue à la connaissance du climat mais aussi à l’évaluation de la vulnérabilité de nos sociétés à l’aune des catastrophes du passé.

22 Thierry Sauzeau, la preuve par les cartes
Après Xynthia, l’historien Thierry Sauzeau a mis au point une méthode qui permet de croiser les documents d’archives, en particulier les cartes anciennes, et la mémoire des habitants.

24 Soulac, géohistoire de la fin de terres
Pierre Caillosse a reconstitué les évolutions du trait de côte de la pointe du Médoc depuis le xviiie siècle.

26 Les ostensions, religion populaire des limousins
Les ostensions limousines ont été inscrites au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2013. Retour sur l’histoire de ce rituel septennal dont l’origine remonte à 994.

32 Virtus des reliques au Moyen Âge
Spécialiste de l’histoire religieuse, des légendes des saints et des miracles, Edina Bozóky décrypte la valeur et les rituels associés aux reliques depuis le ive siècle.

34 Ostensions à la lumière de 1905
Subventionnées par les collectivités locales en 2009, les ostensions ont créé une polémique et donné lieu à une bataille juridique pour distinguer ce qui relève du culte et de la culture.

36 Du cultuel au culturel
L’historien Paul d’Hollander analyse la persistance des ostensions limousines dans une société profondément marquée par l’anticléricalisme.

38 Qu’est-ce qu’une relique politique ?
Une équipe d’historiens des universités de Poitiers et Limoges, qui travaille sur les symboles et rites politiques, décrypte les pèlerinages politiques.

41 Du pèlerinage présidentiel
À Jarnac, ville natale de François Mitterrand où il repose, la mémoire de l’ancien chef de l’État socialiste est toujours présente.

42 Recherche en mouvement : les archives des camps
Entretien avec Olivier Banchereau, médiateur aux Archives départementales de la Vienne, sur l’exposition « Des camps dans la Vienne 1939 – 1945 : contrôler, exclure, persécuter ».

44 G4F : le son maître du jeu
Game Audio Factory, studio spécialisé dans la création sonore interactive, est un des leaders européens du secteur. Son dirigeant, Vincent Percevault illustre l’éminence de la filière image charentaise.

46 Une philosophie de la précarité énergétique
Entretien avec le philosophe Philippe Eon à propos de son nouveau livre, Réguler le chauffage, où il propose de redéfinir les notions de précarité et de sobriété.

48 To like or « unlike »
Unlike, c’est le titre de l’exposition internationale du Lieu multiple, imaginée Thomas Cheneseau, qui interroge les usages des réseaux sociaux. Retour sur une expérience inédite.

Vente

Ce numéro est en vente en kiosque, à l’accueil de l’Espace Mendès France ou sur ce site au prix de 5,5 € (bouton d’achat en haut de page).

Informations légales et pratiques

L’Actualité scientifique, technique, économique Poitou-Charentes est éditée par l’Espace Mendès France avec le soutien du Conseil Régional de Poitou-Charentes et avec le concours du CNRS, de l’ENSMA, de l’Université de Poitiers, de la Ville de Poitiers, du CHU de Poitiers.

1, place de la Cathédrale 86000 Poitiers Tél. 05 49 50 33 00

Internet : https://actualite-nouvelle-aquitaine.fr

E.mail : jl.terradillos@emf.ccsti.eu

Rédaction – Diffusion : 05 49 51 56 00

  • Abonnements :
    • Service abonnement L’Actualité,BP 23, 86190 Vouillé – 05 49 51 56 00
    • 1 an 22€ (étranger : 35€), 2 ans 40€ (étranger : 55€)
  • Directeur de la publication : Mario Cottron, Directeur délégué : Didier Moreau
  • Rédacteur en chef : Jean-Luc Terradillos
  • Fondateurs : Christian Brochet, Claude Fouchier, Jean-Pierre Michel
  • Conception – Réalisation : Agence de presse AV
  • Communication – Claude Fouchier
  • Graphiste : Fred Briand – Poitiers
  • Imprimeries Rochelaises – La Rochelle.